Systèmes d’économies d’énergie pour brûleurs industriels

Systèmes d'économies d'énergie pour brûleurs industriels

Tout d’abord, MTCB vous propose plusieurs solutions d’interventions sur brûleurs. Grâce à ces procédés à des économies d’énergie grâce à une régulation électronique.

Came numérique – Sondes O2 – Sondes CO

Optimisation en ligne asservie au capteur pour des économies d’énergie

En effet, pour optimiser le rendement des chaufferies et faire des économies d’énergie, on utilise essentiellement le système de régulation O2, basé sur la technologie de la sonde à oxygène en dioxyde de zirconium, dite “sonde lambda”. Celles-ci offrent les avantages suivants :

  • mesure directe en milieu de fumée humide, sans retraitement des fumées
  • temps de réponse et de réglage rapide < 15s
  • acquisition permanente des paramètres de mesure
  • pas de prélèvement d’échantillons de gaz
  • pratiquement sans maintenance

De plus, la régulation électronique d’O2 vise essentiellement à compenser les paramètres de perturbation ayant un impact sur le processus de combustion. Ces perturbations jouent sur la consommation de gaz ou sur la consommation de fuel et sur les économies d’énergie. De plus, la régulation O2 surveille le rapport combustible/air comburant de la chaudière. Dés que ce rapport dépasse l’un des seuils admissibles, un message d’alarme est émis.

Voici les perturbations qui influent sur le processus de combustion :

air : température, pression, humidité
combustible : puissance calorifique, température, viscosité, densité, variations de la pression du gaz
encrassement : brûleur, chaudière et donc rejet de co plus important.
mécanique : hystérésis (jeu de la tringlerie)

Pour des raisons de sécurité évidentes, tous ces paramètres requièrent un surplus d’air comburant, nettement supérieur à l’apport nécessaire à une combustion idéale.

L’air excédentaire est réchauffé inutilement et entraîne de la chaleur par la cheminée, causant des déperditions de chaleur et des pertes d’économies d’énergie.

De plus, l’air excédentaire fait baisser le paramètre CO2 et augmente la température des fumées, influant ainsi directement sur la détermination du rendement combustion, sur la consommation de gaz ou sur la consommation de fuel et sur la détermination de la déperdition des gaz d’échappement du système de chauffage et les rejets de co.

Enfin, à l’aide de la formule de Siegert, on peut déterminer le rendement, en renseignant les paramètres oxygène résiduel et température différentielle pour obtenir des économies d’énergie.

La régulation de CO

Systèmes d'économies d'énergie pour brûleurs industriels

La meilleure alternative à la régulation d’O2 des combustions au gaz

En tant qu’alternative à l’ancienne technologie de régulation d’O2, il existe dés lors une nouvelle technique alternative constituée par une régulation électronique binaire du brûleur par l’intermédiaire des produits secondaires de la combuqtion (CO/H2). Cette technique se base sur une sonde en dioxyde de zirconium modifiée. Le but était de développer une technique de régulation électronique auto-optimisante diminuant encore plus les pertes de gaz de combustion, donc les rejets de co dans les installations industrielles.

Pour économiser de l’énergie et pour éviter des dommages environnementaux, matériels et personnels, il est indispensable de surveiller et réglementer les processus de combustion. En effet, la mesure de la teneur en oxygène dans les gaz de combustion à elle seule ne peut pas faire la preuve d’une combustion sans résidus. C’est pourquoi il est particulièrement important de déceler et de réduire les parts de substances non brûlées dans ces gaz. En font partee l’oxyde de carbone (CO) et l’hydrogène (H2).

Systèmes d'économies d'énergie pour brûleurs industriels

Néanmoins, dans le cas d’une combustion incomplète, le gaz de combustion va toujours dégager ces deux substances. Grâce à la sonde combinée KS1, il est dés lors possible de déceler in situ, sans entretien et rapidement les substances restantes dans les gaz de combustion des combustibles gazeux et de régler oe chauffage correspondant pour diminuer le rejet de co et faire des économies d’énergie grâce à une baisse de la consommation de gaz ou de la consommation de fuel.

Problème

mauvaise combustion> rendement insuffisant, moins d’économie d’énergie > valeurs élevées d’émissions et de rejet de CO, NOx, suie.
Ancienne technologie
Une régulation d’O2
Technologie d’avenir
Une régulation électronique binaire
par l’intermédiaire des produits secondaires (CO, H2)
Objectif
contrôle permanent et baisse des émissions chez toutes les unités de combustion assurés par une technologie de régulation électronique auto-optimisante d’où des économies d’énergie.

economie-lamtec1

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, pour plus de renseignements et d’informations supplémentaires n’hésitez pas à nous contacter.