Brûleur industriel gaz naturel

Brûleur industriel gaz naturel

Brûleur industriel fonctionnant au gaz naturel

Tout d’abord, nous fournissons aujourd’hui de nombreux types de brûleurs industriels gaz, biogaz, etc…

La technique du brûleur industriel gaz naturel BAS NOx est novatrice. En effet, grâce à la recirculation interne des gaz de combustion, il vous garantit une préservation optimale de l’environnement.Brûleur industriel gaz naturel

Il existe aujourd’hui un programme complet de brûleurs industriels gaz naturel BAS NOx économiques en combustible. Nous installons ces brûleurs gaz à re-circulation interne des gaz de combustion. Ces systèmes sont disponibles dans les plages de puissance de 100 à 40 000 kW.
Par l’adaptation de la tête brevetée “DELTA”, les brûleurs gaz de la gamme, bien connue des installateurs, sont devenus du type BAS NOx.

Les brûleurs gaz de 100 à 10 000 kW peuvent être proposés en version monobloc ou en version duobloc jusque 40 000 kW.
Des versions à réglage proportionnel électronique, avec régulation électronique de la vitesse des ventilateurs et régulation de l’O² sont également dans le programme de vente.
Une étude rapide d’une installation de chauffe existante permet de proposer les brûleurs BAS Nox adéquats.
Avec les brûleurs mixtes de 350 à 40 000 kW, on obtient les valeurs minimales de BAS NOx au gaz.  (dans les installations au fuel domestique, les prescriptions des normes en vigueur ne sont pas non plus dépassées).
Brûleur industriel gaz naturelBrûleur industriel gaz naturel

Principe de re-circulation des gaz de combustion

Brûleur industriel gaz naturelPremièrement, les brûleurs industriels BAS NOx fonctionnent suivant le principe de la re-circulation des gaz de combustion. Le dessin ci-contre montre les flux internes de re-circulation des gaz dans une chaudière à 3 parcours de fumée.
Plus précisément, les flux d’air et la formation de la flamme sortant de la tête de combustion provoque la re-circulation des gaz dans la partie avant du foyer. Aussi, la re-circulation des gaz dans la zone de tête de combustion refroidit ceux-ci à une température de 600 à 800 °C. Par ce phénomène, la teneur en oxygène est réduite de 6 à 8%.
Les gaz recyclés réagissent en ballast thermique et par réaction provoquent un abaissement de la température de flamme. Un abaissement du NO s’ensuit immédiatement.

La quantité de gaz recyclé se règle automatiquement en fonction du débit de combustible injecté. Le rapport de modulation est maintenu de par ce fait à sa valeur initiale.

Enfin, pour plus de renseignements et d’informations supplémentaires n’hésitez pas à nous contacter.